Beauté

Crochet braid – Twist out

Nous avons toutes un rouge à lèvres, un vêtement, ou une coiffure qui ne faillit jamais à sa mission. Le jour où l’on n’a pas vraiment envie d’improviser niveau look, ou que tout simplement on ne veut pas se casser la tête, le choix est fait d’office. C’est pareil pour ma coiffure du moment. Fini les tracasseries ! J’ai trouvé la coupe de toute circonstance. C’est désormais mon identité remarquable. Il suffit que je change de tête pour qu’on ne me reconnaisse pas ou qu’on l’on me sorte « ahhh mais … tu es différente. Tu nous a habitués à une coupe afro ».

Voilà 5 ans que je me tresse toute seule et pour l’article, je n’ai ni pu me prendre en photo, ni pu me filmer en réalisant cette coiffure. J’étais trop pressée. Mais voilà qu’il y’a quelques jours mon amie Muriel a émis l’idée de se faire tresser. « Je veux faire des crochet braids, tu ne connaîtrais pas un salon sur Paris qui en fasse ? » m’a-t-elle dit. J’ai aussitôt bondi sur l’occasion pour lui répondre: « Pas besoin je suis là ». Il a fallu convaincre la belle demoiselle de faire exactement la même coiffure que moi. Ce qui a plutôt été facile. Muriel n’a pas peur d’oser et le volume ne lui fait pas peur.

Ce qu’il faut pour réaliser la coiffure

  • un crochet prévu à cet effet
  • 2 paquets et demi de mèches kinky de la marque « H’adora ». Elles sont beaucoup plus souples que les autres mèches kinky et surtout, moins rêches. De ce fait, elle sont moins agressives pour les cheveux. Le prix ?  5€50 le paquet.
  • Une paire de ciseaux pour ajuster
  • Une serviette de bain
Paquet de mèches kinky H'adora et crochet

Paquet de mèches afro kinky H’adora et crochet

 

Réalisation de la coiffure

J’ai commencé par faire des tresses collées pour qu’elles me servent de base pour fixer les mèches. Euhh non … Oubliez l’allusion aux tresses « de » Kim K. Ces tresses collées font partie de notre patrimoine culturel africain depuis des décénies ! Bon je ferme cette parenthèse du petit pic 😉 . Aujourd’hui les crochet braids sont connues de toutes. Plusieurs tutoriels existent sur Youtube. Mais ce qui fait la particularité de la coiffure que je présente c’est que:

Je ne sépare absolument pas les brins des mèches avant de les poser et je fais par dessus un twist out. C’est là toute la différence !

Ce qui veut dire que je fais des vanilles et je les mets dans de l’eau chaude pour que les mèches épousent les formes de celles-ci. Une fois retirées de l’eau, j’attend que les tresses refroidissent. Je les éponge avec une serviette et je défais les vanilles. Le fait de ne pas séparer les brins des mèches me garantissent une parfaite définition des boucles.

 

crochet braid - conrows

Tresses servant de base à la coiffure

crochet braid

Poses des mèches

crochet braid

Vanilles ou twist

 

twist vanille- crocher braid

Twist out – séparation des brins

coiffure protectrice

Finalement la coiffure a plu à Muriel. Elle était toute contente en rentrant chez elle. Son sourire révèle parfaitement son état d’âme à la vue du résultat. Je pense que le lui proposer a été une très bonne idée. Je trouve que la coiffure lui va à ravir et j’en suis satisfaite. Par contre, je reste prévoyante comme à mon habitude, je décline d’or et déjà toute responsabilité face aux ravages que pourraient faire la belle Muriel avec cette coiffure! 😉

femmes noires - coiffure afro

Tout est bien qui fini bien !

 

Petites recommandations

Cette coiffure ne devrait pas vous dispenser de soins (je vois déjà les flemmardes faire une tête bizarre) lol. Je vous recommande de faire un shampoing toutes les deux semaines. Ceci n’altère en rien la coiffure. Pour l’avoir fait à chaque fois que je porte la coiffure, je peux vous le garantir. Il suffit juste de refaire les vanilles sur les mèches en suivant les lignes des tresses collées ayant servies de base à la coiffure. Suivre ces tresses vous permettront d’avoir accès au cuir chevelu au moment du lavage quand vous voudriez frictionner avec le shampoing.

Enfin, n’oubliez pas de prendre soin de vos cheveux, vos tempes et votre cuir chevelu. Pour cela, un vaporisateur suffira. Le mien contient 70% d’eau, 15% d’huile de menthe poivrée et 15 % d’huile de moutarde. Ces huiles stimulent la pousse des cheveux. Je vaporise sur mes racines cette concoction tous les  3 jours. Si vous avez de l’huile de ricin cela fera aussi l’affaire. Moi, j’y suis allergique. Vous pourrez retrouvez ces huiles, en parapharmacie, dans les boutiques afro et sur aroma-zone

Voilà tout pour cet article. Si vous voulez savoir comment prendre soin de vos cheveux après avoir retirer la coiffure. C’est  ici.

  • Si vous avez vous aussi une coiffure fétiche
  • ou alors vous souhaitez tout simplement faire connaître vos avis

N’hésitez pas à laisser un commentaire, c’est gratuit et ça enrichit toute la communauté 😉 . J’ai hâte de vous lire …